Página 1 de 28
1 2 3 28
Luc Brisson – Platão e platonismo

Categoria: Luc Brisson

  • epitedeuma

    La liste des termes : occupations, actions, dispositions, sciences et vertus renvoie à l’ascension du discours de Diotime dans le Banquet, même si le terme epitedeuma apparaît déjà dans l’Hippias majeur. Les termes du Banquet sont, après avoir considéré la beauté dans les corps : la beauté des âmes, des occupations, des lois et des…

  • agnosia

    gr. ἄγνοια, agnoia = ignorância; ágnôstos = desconhecido, não cognoscível. Devido à transcendência de Deus surgem alguns problemas acerca da possibilidade de este ser um objeto de conhecimento. ἄγνοια quer dizer etimologicamente «incapacidade de reconhecimento, não apercepção, deixar passar despercebido». Como veremos mais adiante, Aristóteles distingue uma ignorância passiva, inocente, se assim podemos dizer, de…

  • beau

    Beau (kalos / καλός) * Le beau est probablement la notion platonicienne dont le champ d’extension est le plus vaste ; il existe de beaux discours, de beaux objets, de beaux corps, de belles pensées et de belles actions. Cette diversité d’usage tient au fait que le beau, objet de cette passion qu’on nomme amour…

  • choregos

    On retrouve ici l’image du chorège (gr. χορηγός, khorēgós et khorēgía). Dans la Grèce classique, les citoyens riches pouvaient être chargés de financer la constitution d’un chœur et d’une troupe lors des compétitions théâtrales ; ce mécénat civique était de fait une taxe, la « liturgie ». [BPTraites1-6:129]

  • arithmos

    gr. ἀριθμός, arithmós: Os números, segundo os pitagóricos, são os “princípios” (arkhaí) de tudo o que “é e devém”; constituídos de uma “pluralidade de unidades” (plêthos monádion), eles têm uma “extensão” material. Assim a unidade aritmética se vê identificada ao ponto geométrico; noções que Aristóteles distinguirá cuidadosamente. arithmós eidetikós: Que há eide de números em…

  • chrysos

    gr. χρυσός, chrysos, chrysós L’or dont parlait également l’Hippias majeur (289e) est encore évoqué dans les traités 32 (V, 5), 1, 47 et 34 (VI, 6), 10, 5. [BPT1-6:83] Cette explication s’inspire du Timée, où Platon décrit l’or comme une espèce d’eau solidifiée (59b). La densité acquise par l’or résulte de la filtration que subit…

  • Bien

    Bien (agathon /αγαθόν) * Dans la tradition grecque, le bien (to agathon) est ce dont la possession procure le bonheur (eudaimonia), qui est la fin ultime poursuivie par tout être humain (Ban., 205a). Aussi, pour définir le bien, convient-il de rappeler que, pour Platon, un être humain est un vivant, qui se définit comme l’association…

  • adiaireton

    gr.: ἀδιαίρετος, adiaireton. Segundo uma fórmula doravante consagrada nos tratados de Plotino, a alma é indivisível, mas ela se divide nos corpos, quer dizer que ela exerce seus poderes sobre o modo da divisão que é próprio aos corpos. gr. mére, sing. μέρος, méros = partes da alma; gr. μερισμός, merismos = divisão, partição. Partes…

  • psyche kosmou

    gr. ψυχὴ κόσμου, psychè kósmou Plotin rappelle ici l’existence d’une hiérarchie des réalités, qui procèdent successivement les unes des autres : l’Intellect, l’âme, la nature et les corps en sont les niveaux successifs. Les traités ultérieurs préciseront davantage ce que sont chacun de ces termes (en définissant notamment la nature comme la partie « descendue…

  • teras

    gr. τέρας, téras Plotin suit ici Aristote (voir par exemple De la génération des animaux, IV, 3, 769a12 et 4, 770b16-17 à propos de la formation des monstres pour lesquels « la nature formelle ne réussit pas à dominer la nature matérielle »). [BPT1-6:84]